La formation: l'école de pilotage

Brevet de Base de pilote avion (BB)

Le brevet de base est le premier niveau pour pouvoir piloter seul un aéronef. Pour effectuer ses heures de vol et passer l’examen, il faut avoir 15 ans révolus.

L’enseignement se compose d’une partie théorique et d’une partie pratique. Pour l’initiation théorique, il faut assimiler le guide du Pilote Privé Avion. L’enseignement pratique consiste en 10 heures de vol minimum avec 6 heures de vol en double commande et 4 heures en solo.

L’examen se décline en un questionnaire à choix multiples de 60 questions, une interrogation orale et un test en vol d’au moins 40 minutes. Pour être reçu il faut totaliser 90 % de bonnes réponses au minimum.

Le Brevet de Base permet au pilote de voler seul dans un rayon de 30 Kilomètres autour de l’aérodrome (hors espaces contrôlés). Il offrira aussi l’opportunité d’obtenir des extensions telles que piloter un autre type d’appareil, accéder à un aérodrome en espace contrôlé ou réglementé et emporter un passager après 25 heures de vol si le pilote à 16 ans révolus.

Avions utilisés : DR400/120 F-GJZR et PH-SVM, DR400/160 F-HACT et DA20 F-HDCG.


Brevet de Pilote Privé (PPL)

Le brevet de pilote privé permet de profiter pleinement de tous les aspects de l'aviation légère. On peut l'obtenir sans avoir préalablement le Brevet de Base, par contre le candidat devra avoir 16 ans révolus lors de ses heures de vol seul à bord et 17 ans révolus lors de l'examen pratique.

L’enseignement est composé d’une partie théorique et d’une partie pratique. L’initiation théorique consiste en l’assimilation du guide du Pilote Privé Avion. La pratique s’effectue en 45 heures de vol minimum dont 30 heures en double commande comprenant 5 heures sans visibilité et 15 heures de vol en solo. Seul, le candidat doit effectuer un voyage de 5 heures avec trois étapes de plus de 50 NM avec atterrissage et arrêt complet en fin d’étape. Enfin il faut qu’il effectue trois atterrissages et décollages complets sur un aérodrome contrôlé.

L’examen est constitué d’une centaine de questions à choix multiples réparties en 5 modules pouvant être passés séparément sur une période de 12 mois maximum. C’est en obtenant au moins 75% des points à chaque module que le candidat peut obtenir son brevet théorique. En ce qui concerne la pratique, il passe une épreuve en vol comprenant 5 sections. Si le candidat échoue à plus d’une section, il doit repasser tout l’examen.

L’obtention du PPL permet d’acquérir la fonction de commandant de bord, sans rémunération, sur le type d’avion dont on possède la qualification. Le pilote a aussi la possibilité de voyager avec des passagers en France et à l’étranger. Le PPL est une licence VFR (Visual Flight Rules) c'est à dire qu’il ne permet de voler lors de conditions IMC (Instrument meteorogical conditions).
Les extensions possibles de cette licence sont le pilotage d’avions avec train rentrant ou hélice à calage variable, la compétence linguistique en Anglais (FCL 1.028 VFR), le vol de nuit et le vol aux instruments ( Qualification IR: instrument rating).

Avions utilisés : DR400/120 F-GJZR et PH-SVM, DR400/160 F-HACT et DA20 F-HDCG.